Bien que nous sachions que des gens comme Samsung et Huawei travaillent sur des smartphones à écran flexible, nous n’avons encore rien vu d’officiel chez Apple. Malgré cela, il est presque certain que l’entreprise explore au moins l’idée derrière des portes closes – et maintenant nous avons une idée exacte de ce sur quoi l’entreprise travaille, grâce à un brevet nouvellement publié.

Contrairement à d’autres brevets que nous avons vus, ce brevet particulier ne concerne pas nécessairement les smartphones pliables. Il s’agit plutôt d’utiliser des écrans flexibles pour cacher des choses comme des boutons, des microphones et d’autres composants visibles sur un smartphone, un ordinateur ou un autre appareil.

Le brevet mentionne l’utilisation d’écrans flexibles pour cacher toutes sortes de composants. Par exemple, il mentionne que les ondes sonores d’un haut-parleur pourraient passer à travers l’écran, ou qu’un bouton de capteur de force pourrait être situé sous l’écran, vous permettant d’appuyer sur l’écran et obtenir un peu plus de feedback que vous ne le feriez avec un simple écran tactile.

Alors pourquoi un affichage flexible ? Pourquoi ces composants ne peuvent-ils pas être placés sous un présentoir rigide ? Eh bien, le brevet mentionne que les composants sous l’écran pourraient recevoir des données par l’intermédiaire d’une section de l’écran qui est physiquement déformée. En d’autres termes, la forme de l’écran pourrait changer un peu en fonction de ce qu’il doit faire. Par exemple, une partie de l’écran peut servir de membrane pour un haut-parleur, de capteur de pression ou autre chose, tout en étant utilisable comme écran réel. Et lorsqu’il est utilisé comme un bouton, l’écran peut en fait s’enfoncer afin de ressembler davantage à un bouton réel.

C’est certainement un concept intéressant qui souligne le fait que les entreprises travaillent de plus en plus pour supprimer l’encoche sur leurs smartphones. Pouvoir cacher un haut-parleur sous l’écran pourrait aider Apple à minimiser l’encoche – et ne laisserait que les caméras en façade et la technologie Face ID pour que la société puisse se cacher.

Bien sûr, ce n’est pas parce qu’Apple explore des moyens d’intégrer une technologie d’affichage flexible dans l’iPhone que nous verrons un produit l’utiliser de sitôt ; l’entreprise dépose régulièrement des brevets pour une technologie qui ne se retrouve pas dans les produits de consommation.