Razr V4 pliable de Motorola Razr pourrait être une histoire à succès inattendue de la génération des smartphones pliables, même contre le produit mammouth (en grandeur, et non en taille) Samsung Galaxy X.

Comme je l’ai expliqué dans un article publié plus tôt cette semaine, un moyen pour les petits OEM de rivaliser sur le marché du smartphone pliable sera d’offrir des fonctions que d’autres entreprises n’offrent pas, ou de résoudre les inévitables problèmes UX qu’un écran flexible apportera. D’après le brevet et les rumeurs récemment rapportés, Motorola pourrait avoir une chance de faire les deux.

Une forme familière

Les rumeurs suggèrent que Motorola va créer une version moderne de son célèbre smartphone à rabat. Étant donné la popularité de l’appareil au début des années 2000, c’est tout à fait logique.

Mais en dehors de la reconnaissance de la marque, pour un appareil pliable, une forme relevable serait la plus ergonomique. Une grande partie de l’attrait des smartphones pliables est leur capacité à déplier un appareil plus grand sans avoir à toujours être un appareil plus grand. C’est transporter un grand écran sans avoir à se déplacer sur un grand écran. C’était vrai pour le flip-phone d’origine et ça le sera aussi pour un flipphone moderne et pliable.

Les rendus qui ont été publiés depuis le rapport du Wall Streeet Journal (comme l’image ci-dessus) suggèrent que le smartphone pliable se transforme en un smartphone de taille normale. Bien sûr, ce ne sont pas des mesures officielles, mais elles ont du sens. La transformation d’un smartphone intelligent plié demi-taille en un smartphone à écran tactile pleine grandeur sera la plus familière à tout le monde, en fait.